statut-des-personnels-medicaux-hopital-adminis-avocats– L’établissement public de santé rencontre une difficulté relative à l’organisation du service résultant de la situation individuelle d’un médecin ;

– L’établissement souhaite prononcer une mesure de suspension d’un praticien hospitalier ou autre médecin ;

– L’établissement en confronté à une difficulté dans ses relations avec le Centre national de gestion (CNG) des praticiens hospitaliers et des directeurs des établissements publics de santé ;

– L’établissement refuse la reconnaissance d’un accident de travail déclaré par un médecin ;

– L’établissement est demandeur ou défendeur dans un contentieux devant la commission de recours amiable de la caisse primaire d’assurance maladie, de la caisse nationale d’assurance vieillesse ou d’un autre organisme paritaire ou devant le Tribunal des affaires de sécurité sociale ;

A l’occasion d’un premier rendez-vous, le cabinet ADMINIS AVOCATS prend connaissance des faits à l’origine de la difficulté rencontrée. A partir de ce travail d’écoute, une stratégie est proposée sans délai, permettant d’atteindre les objectifs déterminés. Un budget d’honoraires correspondant au plus juste aux nécessités du dossier est proposé et validé avant tout début d’exécution de la moindre prestation.